Brian Fallon: brut, encré et touché par ‘Honey’



Tout ce que Brian Fallon fait vient d’un lieu authentique. L’ancien chanteur de Gaslight Anthem, dont le troisième album solo «Local Honey» est sorti le 27 mars, a longtemps été loué pour sa narration à travers des paroles brutalement honnêtes et crues, ainsi que pour sa musicalité. Cela dit, il n’est pas surprenant que le natif du New Jersey, qui est couvert de tatouages ​​de la tête aux pieds, n’ait pas un peu d’encre sur son corps. Chaque œuvre d’art est bien pensée, alors ne vous attendez pas à voir des pièces de monnaie Super Mario sur son tibia ou une référence datée à un film aléatoire que lui et ses copains de boisson trouvaient cool dans la journée. Non pas qu’il n’y ait rien de mal à cela. «J’étais probablement le dernier de la génération où les tatouages ​​étaient encore énervés», plaisante Fallon. «C’était autrefois une chose. Les mecs étaient effrayants s’ils avaient des tatouages ​​partout. Par exemple, si vous me voyiez venir, c’était: “Je ferais mieux de ne pas m’approcher de lui.” Ce n’est plus ce que c’était. “



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *